Monsieur OE

Le partenariat entre la province du Hyogo au Japon et la Seine-et-Marne
Les départements de Seine et Marne et du Hyogo, entretiennent des liens d’amitié depuis de nombreuses années.

Depuis 1991, le département de Seine-et-Marne et la province du Hyogo au Japon, ont conclu un partenariat par le biais de Seine-et-Marne Attractivité.

Nous avons rencontré le Directeur du bureau du Hyogo basé à Paris et il revient sur ce partenariat de plus de 30 ans d’échanges entre notre département et cette belle province du Japon.

Tout d’abord Monsieur OE, racontez-nous un peu la province du Hyogo ?

« La province du Hyogo, d’une superficie de 8 396 km², se situe au centre du Japon. Il est comparable à la taille de la Seine-et-Marne.

Le Hyogo était autrefois divisé en cinq régions : Settsu, Harima, Tajima, Tamba et Awaji, très différentes les unes des autres.

À Settsu, se trouve la ville de Kobe, devenue un point névralgique depuis l’ouverture du port en 1868. Sans oublier le bœuf de Kobe, mondialement connu.

Harima abrite le château de Himeji, site classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Harima est également très connue pour sa production de saké.
La région de Tajima, face à la mer du Japon, compte de nombreux visiteurs étrangers venus découvrir Kinosaki Onsen pour ses sources thermales de Kinosaki dont la beauté traditionnelle des paysages a su être préservée.

Tamba, région réputée pour sa ruralité et ses produits agricoles, est très appréciée pour ses châtaignes et son soja noir. Il s’agit d’une destination idéale pour les fins gourmets.

Awaji, quant à elle, est le berceau du Japon, connue dans la mythologie japonaise comme l’origine de l’Archipel et la première île japonaise. »

Votre bureau est installé à Paris, pouvez-vous nous le présenter ?

« Le Département du Hyogo a ouvert son bureau à Paris en 1993. L’une de mes principales missions est de favoriser les échanges avec les 4 départements partenaires français, et notamment avec le département de Seine-et-Marne.

Ainsi, nous entretenons des relations pérennes depuis plusieurs années et veillons à partager nos cultures à travers des échanges sur nos territoires, par exemple les échanges scolaires entre la Seine-et-Marne et le Hyogo installés depuis plusieurs années. »

Et vous Monsieur OE, en quoi consiste vos missions ?

« En juillet 2020, j’ai été nommé Directeur du bureau du département du Hyogo à Paris.

Depuis le début, les missions essentielles s’articulent entre l’accompagnement de délégations professionnelles du département du Hyogo en France, l’aide aux entreprises du Hyogo à l’international et notre soutien aux scolaires.

C’est dans cette optique que nous avons l’habitude de participer à de nombreux événements en lien avec le Japon organisés dans diverses régions de France. Ces moments sont propices à la promotion des sites touristiques du département du Hyogo et la présentation des produits locaux tel que le saké, produit réputé de notre région et fierté du Hyogo. »

C’est un partenariat de longue date qui a été établi avec la Seine-et-Marne, en quoi il consiste ?

« En 1991, « l’association Hyogo International Exchange (HIA) » a conclu un protocole d’accord d’échanges avec Seine-et-Marne Attractivité. Ce programme, créé depuis plus de 30 ans, est un projet de formation.

Dans ce projet, des échanges sont organisés entre les départements de Seine-et-Marne et du Hyogo pour pouvoir permettre aux étudiants de suivre une formation relative à leur cursus scolaire. L’objectif de ce projet est la découverte d’une autre culture tout en permettant l’évolution dans un univers international et la mise en relation avec la population locale. Ceci permet de pérenniser le lien entre le Japon et la France, de dresser un pont entre nos deux pays.

D’anciens élèves, ont ainsi pu enseigner le français au Japon et contribuent aux échanges économiques avec la France. D’autres, qui vivent en France, travaillent dans le domaine des échanges Franco/Japonais. Je suis d’ailleurs très heureux de constater les résultats prometteurs atteints par le biais de ce programme. »

Au regard de la reprise touristique post-covid, quels sont les principaux attraits de la Seine-et-Marne pour capter le marché japonais ?

« Nombreux sont les japonais qui s’intéressent à la culture française, l’histoire, l’architecture, la mode etc.

Avant la pandémie du Corona virus, l’hexagone attirait un grand nombre de touristes japonais.

Le département de Seine et Marne possède de nombreux sites touristiques susceptibles d’intéresser les visiteurs japonais, dont Fontainebleau et Barbizon (pour n’en citer que quelques-uns).

Nous souhaitons continuer de promouvoir les sites et pépites seine-et-marnaises afin de les faire connaître au plus grand nombre.

Les départements de Seine et Marne et du Hyogo, entretiennent des liens d’amitié depuis de nombreuses années.

L’une des missions clé du Bureau du Hyogo à Paris, est de soutenir, et communiquer à propos de l’attractivité de la Seine et Marne, auprès des habitants du Hyogo. C’est avec enthousiasme que je souhaite poursuivre notre coopération et promouvoir votre beau département afin de faire découvrir la diversité et la richesse de votre territoire auprès de mes concitoyens. »

Découvrez leurs témoignages
Codirigeant des Moulins Bourgeois à Verdelot

Lire plus de témoignages

photo-julien-bourgeois